Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

         Le bœuf ambitieux


        Un bœuf, béatement courbé sur l'herbe verte
                Ruminait à part lui :
        « Je n'y tiens plus, c'est à mourir d'ennui,
        Ainsi que Robinson dans son île déserte. »
        (On voit que notre bœuf connaissait ses auteurs)
        « Que ne puis-je courir par les monts et les plaines,
                « Visiter des cités lointaines,
        « Et revenir enfin, de récits enchanteurs,
        « Charmer, sur mes vieux jours, de naïfs auditeurs ! »
                Une locomotive passe
        À ses yeux étonnés, tandis qu'il discourait.
                Comme l'éclair fendant l'espace,
                Elle courait, elle courait !


        Notre bœuf regardait : « Voilà, dit-il, sans doute,
        « Ce que la Providence envoie à mon secours.
        « Oui, ce char merveilleux est venu sur ma route
                « Pour me permettre de voyager au long cours...
        « Mais que vois-je ? Des bœufs sont aussi du voyage !
                « De vrais bœufs comme vous et moi !
        « Cette fois, c'en est fait ! Foin du vieux pâturage,
                « C'est trop longtemps rester chez soi !
        « – Arrêtez, mes amis ! » beugle alors à tue-tête
                le quadrupède ambitieux.
                « Je veux me joindre à votre fête,
        « Ayez pitié d'un bœuf qui s'ennuie en ces lieux. »

            – « Belle fête, vraiment » lui répond une vache
        Tandis que les wagons poursuivent leur chemin.
        « Es-tu las, pauvre fou, des bienfaits du destin ?
        « Va, sans désirer plus, rumine où l'on t'attache,
                « Ou, si tu veux voyager, sache
        « Que c'est à l'abattoir que nous mène le train. »


        Que d'hommes, se plaignant de l'aveugle Fortune
        Ont voulu s'éloigner de la route commune
                Et s'élever à tous les yeux,
        Qui bientôt, roulant aux abîmes,
                Se sont vus trop tard les victimes
                De leurs désirs ambitieux !


                                                 Ruben Saillens, 16 février 1877

     
Tag(s) : #Poésie

Partager cet article

Repost 0